Commune de chappes

Historique

Le saviez-vous ?

Le nom de Chappes a pour origine « Capis » qui signifie chapeau (petit dôme). Chappes est implanté en Limagne, du latin « lac magnus », le lac grand. Au XVIIème siècle, il arrivait encore de se noyer en Limagne. Chappes faisait partie d’un réseau de villages dense au centre de la puissance arverne, avant l’invasion romaine. Et oui, notre village est très ancien puisqu’on retrouve dans les champs au bord du Bédat des poteries datant de l’époque gallo-romaine. Y avait-il comme à Lezoux des potiers réputés ? La terre est très fertile : une terre noire, car mélangée aux poussières volcaniques, et grasse. On la dit amoureuse quand elle colle aux bottes. Jusqu’en 1140 les habitants s’appelaient les Capis. On trouve trois autres Chappes en France : Allier, Aube et Ardennes.

Au XIIIème siècle Chappes faisait partie de la Seigneurie des Montgascon, puis des comtes d’Auvergne. Faucon de Montgascon était seigneur de Chappes en 1245. Robert Enjolbert Seigneur de Martilhat fut le seigneur de Chappes en 1780.

Jusqu’en 1858, date de la construction du premier lavoir, les chappadaires allaient laver leur linge à la rivière. Chappes a compté jusqu’à 7 lavoirs et une fontaine, les deux derniers lavoirs ont été démolis respectivement en 1983 et en 1991.

En 1886, une halle servant de marché pour les commerçants fut construite. Elle a été démolie en 1970 pour cause de vétusté.

Chappes possédait une fabrique de sucre de betteraves et une station de chemin de fer. Le lieudit « La Gare » était un arrêt pour le train de la ligne Gerzat-Maringues jusqu’en 1950. Le train surnommé le Maringuot transportait les voyageurs pour les marchés d’Ennezat et Maringues ainsi que les betteraves pour les sucreries. En 1960, la Mairie racheta la gare suite à l’arrêt de l’exploitation de la ligne Gerzat/Maringues revendue depuis à un particulier.

La Mairie :

Avant la révolution de 1789, tous les actes administratifs communaux étaient effectués dans les bâtiments paroissiaux, Eglise et Presbytère.

A la fin des années 1830, le besoin pour la municipalité d’avoir une “maison commune” se fait sentir du fait de la prise de conscience par la population de la réelle existence de l’institution communale. Jusqu’en 1900, la “Maison Commune” de Chappes, située en face de l’Eglise, comprend une salle de classe dans laquelle se réunit le Conseil Municipal, un local attenant pour la Mairie et un logement pour l’instituteur.

Vers la fin du XIXème siècle ces locaux deviennent exigus, ceci à cause de l’obligation de créer une classe de filles, conséquence des Lois Jules Ferry. Le 17 juin 1899, la première pierre de l’actuelle Mairie est posée. A cette époque Chappes comptait 796 habitants, la population a fluctué de 539 habitants en 1962 à 1486 habitants aujourd’hui.

Des travaux d’agrandissement et d’aménagement de la Mairie ont été réalisés entre 1992 et mai 1994.

L’école :

La Commune a fait l’acquisition de la propriété dite “Le Château” en 1969 afin d’y intégrer l’école.
Une extension pour le pôle maternelle a été nécessaire en 1989. Une extension et une rénovation complète de la partie “Château” ont été réalisées en 2004. Cette école regroupe actuellement 9 classes et compte environ 230 élèves.

L’église :

Chappes possède une église sans style architecturale particulier, bien qu’il reste quelques vestiges gothiques. Elle date pour la plus grande partie du XIXème siècle. La partie centrale de l’église (dont les piliers de la nef) du premier édifice a été probablement construite au XIIIème siècle. L’église et la cure étaient une annexe de Saint Beauzire jusqu’en 1789. Jadis existait le couvent des religieuses de St-Marcel (près du lieudit Martilhat) qu’elles abandonnèrent au XVème siècle.

Comme le voulait la coutume, le cimetière s’étendait autour de l’église. En 1891 il a été transféré route d’Entraigues et a été agrandi en 1970.

La fête de la Vierge :

La population de Chappes, durant la guerre de 1870, avait fait un voeu à la Vierge pour la protection des soldats originaires du pays : si tous revenaient au pays, elle dédierait une statue à la Vierge et célèbrerait sa sollicitude par une fête religieuse annuelle. Tous les soldats revirent et la population tint sa parole. La littérature religieuse de l’époque nous permet de situer et l’inauguration de la statue et la fixation de la date de la cérémonie annuelle. Ci-dessous, extraits de la semaine religieuse de Clermont-Ferrand :

  • La semaine religieuse de Clermont-Ferrand : 15 juin 1872. Le 21 juin 1872, aura lieu à Chappes, l’inauguration d’une statue de la Vierge, sous le vocable de Notre Dame de Lourdes. La cérémonie sera présidée par Monseigneur Chardon, vicaire général et commencera à neuf heures du matin. Elle sera précédée par les Révérends Pères Capucins.
  • La semaine religieuse de Clermont-Ferrand : 17 mai 1873 : La fête de Notre Dame de Chappes sera célébrée annuellement dans l’Octave de l’Ascension qui, cette année se trouve le 25 mai. Ce jour là une messe solennelle sera dite à 9h30 sur la place,  près de la grotte dans laquelle a été placée la statue en 1872. A la suite de la messe, sermon et procession dans les rues décorées du village se dérouleront. Cette fête sera précédée d’une retraite de huit jours prêchée par le Révérend Père ELZEAR. A ce jour, la fête de la Vierge a toujours lieu dans l’Octave de l’Ascension.
Fête de la Vierge à Chappes

Chappes aujourd’hui :

La qualité et la richesse de ses terres noires agricoles permettent d’obtenir des rendements parmi les plus élevés d’Europe.

Forte de ses infrastructures répondant aux besoins des usagers et de sa proximité immédiate de grands axes routiers et de grandes agglomérations: Clermont-Ferrand, Riom et Vichy, Chappes est devenue au fil des années une ville attractive. En vingt ans, sa population a doublé pour atteindre aujourd’hui environ 1500 habitants.

Toujours soucieuse de la qualité de vie de ses habitants, la commune met l’accent sur l’embellissement des espaces verts. Chappes est classée parmi les villes et villages fleuris une fleur.

Chappes compte également de nombreuses entreprises et associations sportives et culturelles qui contribuent au dynamisme de la commune.

Chappes est une ville où il fait bon vivre !